« le sexe des anges | Accueil | en attendant Godot »

Commentaires

selim

Chapeau bas pour votre travail.Même à quelques encablures de la cathédrale de Clermont-Ferrand,la campagne présidentielle américaine est à suivre de près. En ce qui me concerne ce sera avec vous.Continuez.

geneline

Ce qui me frappe, et pas seulement aux USA, c'est l'augmentation de la visibilité des évangélistes au cours des dernières années et je n'en vois pas clairement la cuase. Manque de culture, sans doute.

Mathieu

Bonjour Maria,

Je ne sais pas si vous l'avez déjà fait (si oui je vous demande pardon).
Connaissez-vous les évangéliques avant de parler d'eux ?

Le problème des chrétiens évangéliques US est qu'ils se sont fait avoir par Bush Jr, c'est pourquoi aujourd'hui l'égarement, la confusion les atteint.

Il faut savoir que pour les chrétiens évangéliques, le premier leader c'est Jésus Christ.
Tous les autres leaders sont plus ou moins fiables.
C'est donc cette fiabilité qui fait défaut aujourd'hui.

Lorsque les politiciens français se seront aperçus que les chrétiens évangéliques en France sont nombreux (autour d'1 million) et que ce chiffre ne cesse de croitre, ils s'y mettront aussi.
Il me semble d'ailleurs que Sarko et Ségo avaient commencé à s'y mettre durant la campagne.

Hervé

Bravo Chérie !!

Ca c'est du commentaire !

RonPaul4President

Eh oui, quelle impossible énigme... Malgré Hollywood, malgré les bloggueurs gauchistes, le peuple américain reste fondamentalement chrétien, et se met depuis une dizaine d'années à le revendiquer sur le plan politique.
Et c'est un électorat très facile à contenter : il suffit de leur promettre deux-trois choses fondamentales pour eux, et il vous laisse les mains libres pour le reste. Il faut être Pro-Life, patriote (au moins en surface), et contre l'adoption par les homosexuels, et en gros ça suffit, et surtout PEU IMPORTE qui garantit ces promesses. Car pour les chrétiens américains, libéraux, descendants de pioniers habituer à agir d'eux même et sans compter sur "l'Etat", le pouvoir politique n'est au fond qu'une affaire très terrestre dont l'exercice est réservé aux ambitieux.

Mais qu'on touche à ces quelques points précis, et c'est nouveau, les voilà qu'ils se mobilise de plus en plus, via les structures locales, le net, les radio locales, ça pétitione, ça "call your representative"...

Mais ça, les démocrates, avec leurs marottes "progressistes" obsessionnelles, avec leur fond de commerce fondé sur le clientélisme avec les minorités de tour, ne peuvent pas l'admettre. Il faut donc qu'ils se préparent à perdre une nouvelle fois les élections.

Quant aux gauchistes d'europes, avec leur lorgnette rétrograde, leur absence de culture politique, leur tête encombrée d'idéologie, leurs combats mentaux encore coincés sur des barricades d'il ya 30 ans en compagnie de fils à papa oisifs d'alors... Brefs, incapable de prendre en compte la réalité des gens et du monde, de prendre en compte une société qui pour eux ne devrait pas exister.
Ben ça donne ce genre billet insipide et superficiel, et surtout ces commentaires crétins, qui passent à côté de la vraie dynamique démographique.

MariaPia

Bonjour RonPaul et Mathieu,
Merci pour vos commentaires,

la réalité est en fait complexe.
(oui Mathieu je connais un peu les évangéliques, comme une correspondante aux US depuis 14 ans peut les connaître, pour avoir fait plusieurs reportages sur eux - au Kansas et au Missouri surtout - et mené plusieurs interviews avec leurs membres).
je ne crois pas qu'on puisse dire qu'ils aient été entièrement déçus pas Bush (la nomination de deux juges conservateurs à la cour suprême a été une victoire énorme), ils auraient sans doute souhaité un article de la constitution interdisant le mariage gay et une restriction plus ferme encore de l'avortement que la seule interdiction de ceux pratiqués pendant le deuxième et le troisième trimestres selon la méthode dite de "partial birth".

Leur confusion - je dirais division - sur l'élection à venir porte surtout sur la stratégie à adopter. Soutenir un candidat clairement évangélique, genre Huckabee mais dont les chances de gagner sont minces, ou mettre en berne certaines revendications et choisir un cheval potentiellement gagnant, Giuliani ou Romney par exemple.

Enfin, on aurait tort de négliger l'émergence d'une nouvelle génération d'évangéliques (dont je parle dans l'article de Rue89 mis en lien) davantage préoccupée par les questions de justice sociale que de moralité sexuelle. Ils sont certes encore minoritaires mais c'est la génération montante, donc à suivre.

MariaPia

Selim, merci et au plaisir de vous retrouver

jtrt

Le journaliste D. Kirkpatrick revenait sur cette question il y a quelque temps dans un article publié dans le NYT Magazine intitulé "The Evangelical Crackup": le titre est très parlant. Le vote évangélique qui paraissait un bloc tout acquis aux républicains semble se fissurer tout doucement et les voix vont surement se disperser en 2008. Et bizarrement, Giuliani semble être le plus populaire chez la "base" évangélique, ce qui n'est pas forcément le cas chez les leaders évangéliques. A lire ici: http://www.nytimes.com/2007/10/28/magazine/28Evangelicals-t.html?_r=1&ref=magazine&oref=slogin

Alain M.

Les évangéliques se méfient des candidats pour avoir été plusieurs fois bernés par ces hommes politiques, notamment par Ronald Reagan. La solution pour eux n'est pas simple : soutenir un candidat solide et crédible, plutôt républicain, attaché aux valeurs familiales et bibliques, et dont la vie n'est pas entaché de corruption ou de scandale dans la sphère privée...
Cherchez la perle rare !
Entre soutenir un candidat idéal qui amènera justice et paix sur cette terre (!) et voter avec réalisme pour celui qui ne fera que limiter les dégâts, les évangéliques optent pour la 2ème solution.
Et comme ils sont très différents entre, pour faire simple, les charismatiques émotionnels du sud profond et les évangéliques intellos bon chic bon genre du nord, il y a de la marge !
Chacun trouvera son candidat, et la "droite chrétienne" verra son influence très diminuée.

arlettepinto@yahoo.fr

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Maria Pia Mascaro

West Wing dans la presse

Copyrights

  • Copyright © 2008 West Wing 2008 / La mémoire neuve Tous droits réservés.

accessoires


  • Recherche personnalisée

  • http://www.wikio.fr

  • Add to Technorati Favorites

aaads

pub

aaaads

amazon

aads